Le film de la semaine : Dog Pound

Dog Pound, réalisé par Kim Chapiron, est un film américain traitant des prisons pour mineurs. A tous les lecteurs qui espéraient trouver un film comique et léger, passez votre chemin ! Dog Pound est une véritable claque, de part sa violence, son côté stressant, mais aussi son dénouement inattendu. Voici mon avis.

Au coeur des prisons pour mineurs

Davis, 16 ans, condamné pour trafic de stupéfiants. Angel, 15 ans, condamné pour vol avec violences. Butch, 17 ans, condamné pour agression sur un officier de probation. Trois adolescents, une seule sentence : la prison pour délinquants d’Elona Vale, tel est le point de départ de ce film captivant.

Ces trois jeunes à la personnalité et l’histoire bien différentes intègrent donc ensemble une prison pour délinquants. Les voilà plongés dans un environnement hostile, où il va falloir très rapidement choisir son camp. Dès leur arrivée, ils vont constater que les détenus appartiennent pour la majorité à des bandes, garantes de leur sécurité et de leur vie dans cet établissement où la violence est quotidienne.

Des personnages attachants

Pour faire face et tenir dans cet univers carcéral, les adolescents vont devoir faire preuve de courage, affronter leurs peurs et des détenus qui ont pris pour habitude de violenter les nouveaux arrivants. Dog Pound nous plonge la tête la première dans ce monde peu connu qu’est celui des prisons pour mineurs. Proposant une vision assez sombre de la vie carcérale, le synopsis et le jeu d’acteurs permettent de s’attacher rapidement aux personnages, malgré leurs côtés sombres et parfois très violents.

Un film marquant

Quoiqu’il en soit, ce film ne laisse personne indifférent, il surprend, laisse des traces et dérange. Tiraillé entre le dégoût pour la violence quotidienne et l’attachement pour des adolescents en quête d’identité, le spectateur est bousculé, poussé dans ses retranchements. C’est peut-être là toute la subtilité de Dog Pound, derrière une violence apparente, ce film traite également de la solitude, de l’amitié et pousse à la réflexion sur les conditions de vie des détenus et des gardiens dans ces prisons pour mineurs, qui n’ont rien à envier à leur grande soeur.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *