Le film de la semaine : Les femmes du sixième étage

Aujourd’hui dans le film de la semaine, les femme du sixième étage. Sorti en 2011 et réalisé par Philippe Le Guay, le film séduit déjà par un casting 3 étoiles, avec notamment Fabrice Luchini, Sandrine Kiberlain ou encore Natalia Verbeke. Découvrez notre avis sur les femmes du sixième étage.

La rencontre de deux mondes

Paris, les années 60, Jean-Louis Joubert est un agent de change réputé. Mari détaché et père de famille sans autorité, il mène sa paisible vie dans un bel appartement parisien dont il a hérité. Face au comportement autoritaire et intrusif de madame Joubert, la gouvernante de la famille décide de quitter son poste. Incapables de vivre sans cette précieuse aide, Jean-Louis Joubert et sa femme décident, sur recommandations, de faire appel à une gouvernante espagnole, dont on dit beaucoup de bien. C’est ainsi que Maria, charmante espagnole, intègre le foyer des Joubert. Logée au sixième et dernier étage de l’immeuble avec d’autres gouvernantes espagnoles, elles vont bouleverser la tranquillité ambiante.

La crise de la cinquantaine

Jean-Louis Joubert est lassé de sa routine, de son couple, bref, de sa vie. Aujourd’hui, on appellerait ça une crise de la cinquantaine. Au travers de Maria, il s’intéresse à ces femmes espagnoles dont la vie est aux antipodes de la sienne. Il découvre alors des femmes fières, pleines de tempérament et de convictions. Comment peuvent-elles se contenter de si peu ? Quelles sont leur motivations ? Comment gardent-elles se sourire ? Qu’est ce qui les motive dans la vie ? Autant de questions qui ne peuvent rester sans réponses pour Jean-Luis Joubert. Il va donc se rapprocher de ses femmes, faire leur connaissance, les découvrir. Au plus il passe de temps avec, au plus il a le sentiment de vivre. Cette jovialité quotidienne, cette envie de croquer chaque journée qui lui avait tant manqué. Serait-il passé à côté de sa vie ? Plus les jours passent, plus la question se pose.

Une belle leçon de vie

Ce film nous offre une belle dose d’humanité. La joie de vivre et la force de caractère de ces femmes nous touchent en plein coeur. Jean-Louis Joubert rompt avec toutes les normes sociales pour laisser place à l’empathie et à la découverte de l’autre. C’est drôle, émouvant, finement écrit et parfaitement interprété. Tout seul ou en famille, ce film ne vous laissera pas insensible. Alors n’attendez plus et regardez le. Et si vous aimez (ou pas), n’hésitez pas à m’en parler !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *